A Eschel on prépare au Bac en un an les élèves issus de la Yéchiva guédola et qui sont âgés de 20 ans.

Ces dernières années, plusieurs bah’ourim issus de la Yéchiva et ayant suivi un cursus de Koulo Kodech avec succès nous ont sollicités pour les préparer le plus rapidement possible au BAC.

Compte tenu de la réglementation en vigueur à l’Education nationale, nous avons pu mettre en place une préparation intensive au Bac sur une année en  intégrant ces jeunes directement en classe de Terminale.

En effet  une règle académique prévoit, pour les candidats ayant 20 ans dans l’année du Bac, la possibilité de présenter toutes les matières de l’examen (y compris les épreuves anticipées de  Français) après une seule année de préparation.

C’est ainsi qu’en 2012 nous avons pu admettre en Terminale, 3 élèves âgés de 20 ans qui au terme  d’une sérieuse préparation, nous ont donné la satisfaction d’être reçus tous les 3 au Bac avec la  « Mention Bien ».Ce succès s’explique d’une part du fait du sérieux et de la qualité de la préparation et d’autre part grâce aux bonnes voire  très bonnes capacités intellectuelles des élèves issus du monde des Yéchivot.
Forts de cette expérience, nous avons admis en Terminale pour la session  2013 , une dizaine d’élèves issus de la Yéchiva qui ont tous été reçus au Bac dont 2 avec la » mention Très bien » et 5 avec la « mention Assez bien » et nous pensons qu’à terme, une classe entière sera destinée à accueillir ce profil d’élèves.

Par ailleurs, le niveau élevé de ces nouveaux élèves nous a permis de renforcer les cours de Kodech dispensés chaque matin à l’école en ouvrant cette année un 5ème niveau de cours en vue de  préparer les plus avancés, au diplôme de Rabbanout (Smih’a).

 

 

Que faire avec un adolescent qui décide de quitter la Yéchiva avec un niveau scolaire très faible qui ne lui permet pas d’envisager de réintégrer le système d’études traditionnel ? Que faire aussi avec un élève à qui l’on a refusé l’accès à une filière générale (Bac S-ES ou L) après la classe de 3ème ou de 2nde ?

C’est à ces problèmes que se trouvent confrontés de nombreux Parents et c’est avec l’appui d’une équipe compétente et expérimentée que l’école ESCHEL tente depuis plus de 10 ans, d’apporter des solutions.

Auparavant, un jeune qui voulait quitter la Yéchiva se trouvait souvent obligé d’accepter n’importe quel emploi précaire souvent mal rémunéré et n’offrant aucun avenir.

Les débouchés étaient quasiment identiques pour les élèves en difficulté ou en échec scolaire, exclus des structures classiques à cause d’un manque de niveau ou de capacités.

C’est en réaction à ce constat  et à une demande pressante des jeunes et de leurs parents que nous avons conçu un programme d’études et de formation professionnelle adapté à ce nouveau profil d’élève.

Ainsi l’Ecole ESCHEL s’est donné pour objectif d’être le tremplin offrant une nouvelle chance de réussite aux jeunes de notre Communauté, quel que soit leur parcours d’études antérieur.

Une pédagogie innovante, fondée sur une remise à niveau progressive dans les matières générales et sur l’acquisition d’un savoir-faire professionnel immédiatement exploitable, permet à nos élèves d’atteindre rapidement un niveau appréciable de connaissances théoriques et de compétences techniques.

Notre préparation au Bac,  s’accompagne  d’un programme complet de remise à niveau dans les matières générales (Mathématiques – Français – Anglais) permettant à nos élèves, d’acquérir les pré-requis  nécessaires à la poursuite de leurs études et à leur réussite…

Ce travail essentiel de remise à niveau est effectué parallèlement aux enseignements technologiques et cette démarche vise  non seulement à combler leurs lacunes dans les enseignements généraux, mais aussi à les sensibiliser aux codes de comportement en entreprise afin de faciliter leur insertion professionnelle et de les préparer à  poursuivre leurs études supérieures en alternance.

De plus, le contexte bienveillant qui règne au sein de l’Ecole où nos élèves se sentent accompagnés , écoutés et encouragés leur permet de maîtriser des difficultés qui leur paraissaient au départ insurmontables et de découvrir au terme d’efforts réguliers, un certain plaisir d’apprendre. Ces succès remportés sont autant d’atouts qui vont les conduire à envisager leur avenir et leur insertion professionnelle avec une plus grande sérénité.

Des besoins croissants qui nécessitent de nouveaux moyens pour étendre et développer l’école ESCHEL.

Nous voulons dire aux Parents qui hésitent à faire le choix du « koulo Kodech » de peur que leurs enfants n’aient plus accès à d’autres études, qu’il est tout à fait possible de les accueillir après leur scolarité à la Yéchiva afin de les préparer au Bac en 1 ou 2 ans en fonction de l’âge du candidat.

Ces très  bons résultats sont obtenus grâce à  l’implication pédagogique et du travail éducatif fondé sur l’encouragement et l’attention portée à chacun de notre équipe pédagogique mais aussi à la forte  motivation de nos élèves et à leur investissement personnel.

Comme nous le faisons souvent remarquer lors de nos réunions de travail, ces résultats très encourageants restent cependant encore  insuffisants face aux besoins de notre Communauté exigeant toujours plus  compte tenu des difficultés rencontrées actuellement par un nombre croissant de familles.
C’est pourquoi nous avons besoin  de nouveaux moyens pour étendre et développer l’école ESCHEL qui s’est dotée depuis cette année d’une nouvelle structure pour les filles qui rencontrent des difficultés similaires.

Rav Daniel Abdelh’ak

C’est avec un sentiment de gratitude que j’écris ces quelques lignes, afin de vous dire toute mon admiration pour le travail monumental que vous réalisez au quotidien en faveur de notre jeunesse, vos étudiants, dont mon fils ; vous avez relevé un grand défi avec succès, grâce à votre compétence dévouement sincère et pédagogique. Que se soit la volonté d’HM de vous envoyer tous les moyens nécessaires pour réussir et récolter les meilleurs résultats afin de construire une génération de serviteurs de D”. Affectueusement.

Rav H’aïm Nissenbaum

Eschel est un abri devant tous les mauvais vents. Puisse l’institut être tout ce qu’implique son nom et la manifestation de ce que celui-ci lui assure : lieu de l’esprit et de l’âme en repos pour une réussite plus grande et surtout, meilleure. D” lui donne beaucoup plus que ce qu’il espère de « sa main pleine, sainte ouverte et large ».

Rav Bénitah

H’azak ou Barouh’ à toute l’équipe de l’école Eschel groupée autour de Mr Brahmi pour tous les efforts qu’elle fournit pour aider nos jeunes enfants à trouver un chemin dans une ville tellement difficile comme Paris. Depuis que notre enfant est entré à Eschel, nous sommes en sécurité sur tous les plans. Merci pour tout.

Yonathan Benchetrit

C’est avec une grande émotion que j’écris ces quelques lignes afin de témoigner en tant qu’enseignant dans le cadre de l’école Eschel, du travail que Mr Brahmi Pinh’as et toute son équipe effectue depuis toutes ces années. Des efforts, et un véritable message de Thora passe jour après jour et touche le cœur de tous les élèves des plus forts aux plus faibles, des plus engagés aux plus débutants. Le but de l’école reste très noble, en effet, permettre à C^es jeunes issus du monde des Yéchivot de pouvoir rester et progresser dans l’étude et l’amour de l’étude de la Thora et de toutes ses mitzwot, tout n réussissant des études qui leur permettra de renter dans la vie active. Qu’HM les aide dans cette grande entreprise et qu’ils réussissent dans leurs entreprises avec facilité et prospérité. Amen.